Les 5 règles d’une collab réussie

Les 5 règles d’une collab réussie

Aujourd’hui, la tendance est clairement à une connexion de plus en plus forte entre l’art et les marques.

Aujourd’hui, la tendance est clairement à une connexion de plus en plus forte entre l’art et les marques. On peut presque parler de symbiose pour certaines marques qui redéfinissent leur identité à travers celle d’un artiste. Si l’art est devenu un levier marketing puissant pour développer sa marque et traduire clairement ses valeurs auprès de sa clientèle, il n’est donc pas surprenant que les grands groupes aussi bien que les jeunes entrepreneurs tentent de comprendre les clés du succès d’une collaboration artistique.

Vous voulez comprendre comment développer votre marque grâce à l’art ? Collab Factory partage avec vous les 5 règles d’or d’une collaboration artistique réussie :

1. Bien définir les objectifs

La mise en contact de l’univers d’une marque avec celle d’un artiste est un véritable atout, elle permet aux marques de se différencier avec un projet inédit, d’étonner en créant du buzz, d’acquérir plus de notoriété en travaillant avec un artiste renommé, de réenchanter l’univers de la marque, de créer une expérience instagrammable, ou encore de mettre en lumière des valeurs RSE (d’écologie, de Women Empowerment, de soutien de la communauté LGBTQI+…) de manière authentique et attrayante. Il faut voir cette stratégie au-delà de la simple démarche marketing ou publicitaire. Pour cela, il faut créer une nouvelle histoire commune entre la marque et l’artiste, pour donner une âme à votre collaboration.

2. Choisir le bon artiste

La collaboration doit reposer sur un partage de valeurs communes entre l’artiste et la marque, mais aussi sur le choix d’une technique appropriée qui soit la mieux à même de raconter le message, d’enrichir l’image de la marque. Il faut aussi prendre en compte la capacité d’influence de l’artiste ainsi que son actualité, c’est-à-dire ses expositions à venir et les possibles collaborations pour lesquelles il s’est déjà engagé. L’exemple de JonOne qui a participé à de très nombreuses collaborations pour des marques aux univers divers comme Hennessy, Air France, Guerlain ou encore Leclerc est souvent soulevé. Bien que les collaborations avec des stars mondiales du street art a soient toujours marquantes, leur nombre et leur fréquence peuvent leur faire perdre un peu de leur authenticité et de leur exceptionnalité. Pour éviter ces désagréments et créer une collaboration efficace avec le bon artiste, rien de tel que de travailler avec des spécialistes du métier pour vous guider dans ce choix.

La fresque de Jo Di Bona pour NBA 2K © Elodie Matcha

3. Choisir la bonne formule

La collaboration artistique n’est pas unique, elle peut se décliner sous différents formats en fonction des objectifs de la marque. Que ce soit par du co-développement de produit, des éditions limitées, des fresques géantes, du sponsoring d’exposition, des résidences d’artistes, la création d’expériences client ou le réenchantement de boutiques comme nous avons eu l’occasion de l’organiser avec Adidas et le street-artiste Mondé. Toutes ces formes de collab sont possibles à condition d’être bien conseillé sur le meilleur format.

4. Laisser carte blanche à l’artiste

Pour réussir une collaboration artistique, le commanditaire ne doit pas considérer le travail de l’artiste comme un « produit » que l’on achète, mais comme un projet pensé et réalisé en discussion. La collab peut prendre la forme finale d’outil de communication, de porte-étendard des valeurs RSE de la marque ou d’une représentation de l’image de la marque. Cependant la volonté de la marque ne doit pas prendre le pas sur l’identité de l’artiste, au risque de troubler aussi bien la qualité du travail que le message final. La marque ne peut pas interférer dans le choix d’une couleur pour certains détails ou demander de changer la forme de tel ou tel élément. Par ailleurs le graffeur BEBAR nous a fait part de l’importance pour lui de travailler avec un intermédiaire entre la marque et lui, qui aide véritablement les deux parties dans la réalisation du projet. Pour garantir cet équilibre entre la liberté de l’artiste et la cohérence avec les objectifs de la marque, il est donc crucial de délimiter un cadre, de définir un brief précis. 

5. Penser au public

Il est indispensable de tenir compte de son public pour mettre au point une collaboration artistique frappante. Une des clés de la création d’une collab pertinente est le storytelling et la création d’une parole authentique. Le message doit aussi être porté de façon cohérente par le biais d’un style adapté. Pour attirer les millenials et démocratiser une marque « distante », rien de tel que le street-art. Née dans la rue cette forme d’art peut aujourd’hui encore être considérée comme acte contestataire. L’image incarnée par le graffiti et le post-graffiti est un vecteur de popularité qui sort alors la marque de son cadre traditionnel : comme si le street-art faisait descendre les marques de leur piédestal jusque dans la rue…

Par ailleurs, pour développer la qualité « haut de gamme » d’une marque, l’art contemporain peut être une réponse créative sensorielle et exceptionnelle aux besoins d’une marque.

Quand Romain Froquet racontait l’histoire de Bombay Sapphire © Collab Factory

Les artistes d’art contemporain créent de véritables expériences à la croisée des mondes du réel à l’imaginaire, des matériaux traditionnels au numérique. Chez Collab Factory, nous cherchons les artistes les plus à même d’exprimer ou de défendre le message, les valeurs ou l’identité de la marque. Après cette sélection, nous vous accompagnons jusqu’à la réalisation du projet pour assurer un dialogue clair tout au long de la collaboration et tirer le meilleur de la créativité de l’artiste et du message de votre marque.

 Vous pensez avoir tout compris aux règles d’or pour une collaboration réussie ? Vous souhaitez tenter l’aventure ?

Contactez-nous !

Découvrez toutes nos réalisations